Sauté de porc à la mangue et Femme à la mangue (P. Gauguin)

Publié le par Cécile

Pour  accompagner ce sauté de porc à la mangue qui nourrira votre estomac, je vous propose un joli tableau de Paul Gauguin afin de nourrir également votre esprit : Ea haere ie oe ou La femme à la mangue.

http://lh6.ggpht.com/_Av0yNFsZZNc/RgGBLrqGOzI/AAAAAAAAAxw/_GuyPmNqGHE/Ea+haere+1893.jpg

A propos de son art, il disait : "Je ne veux faire que de l'art simple; pour cela j'ai besoin de me retremper dans la nature vierge, de ne voir que des sauvages, de vivre leur vie..."

J'avais déjà parlé de Gauguin lors de la publication de la recette Tarte aux légumes grillés et curcuma...ou le voyage chez Gauguin ainsi que de ses voyages à Tahiti puis aux Iles Marquises où il a terminé sa vie.

Cette jeune femme vêtue traditionnellement d'un pagne, porte une mangue dans un décor exotique : quelques maisons traditionnelles, des jeunes filles, une maman portant son bébé, et une végétation colorée. Alors que les couleurs explosent sur la toile, que les verts côtoient le rouge, que le jaune se décline en multiples teintes, une tristesse émane de la toile, de cette jeune fille au premier plan dont les yeux regardent au delà de la toile.

 

Ea haere ia oe (La femme à la mangue)

Paul Gauguin, 1893, musée de

l'Ermitage, Saint-petersbourg

Ce même regard vague se retrouve également chez les trois autres figures féminines du tableau. Qu'est ce que cela signifie? Ne serait-ce pas plutôt l'humeur de l'artiste qui est représentée? Alors que Gauguin aimait lorsqu'il était en Europe, représenter le corps féminin, l'érotiser, les corps dénudés sont si peu lascifs dans ses peintures de la période océanienne. Leurs regards absents sont comme perdus dans le vertige d'une tristesse sans fin.Gauguin, auprès des Maoris, peint des visages, des paysages, des scènes de genre, infusés dans le silence et la mélancolie, comme pétrifiés dans leur songerie intérieure. Alors que le décor est haut en couleur, une absence de clarté demeure, ainsi que la sensation d'étouffement dans un monde paradisiaque.Gauguin représente les stigmates d'un lointain traumatisme, celui de la confrontation violente entre l'occident et les populations Maoris, celui de la colonisation irrémédiable et de la disparition d'un monde, d'un âge d'or.

Mais Gauguin est également un talentueux coloriste et un merveilleux chef d'orchestre. "La couleur qui est vibration de même que la musique" Avec la confrontation des couleurs, un goût de plus en plus prononcé pour le rose, l'indigo et le jaune citron, la profondeur des ocres, le balancement du vert du suraigu au très grave, il crée des harmonies sombres comme déchirées par des dissonances. Ainsi l'envie s'impose au spectateur d'écoute sonner la peinture. "On s'en étonne, on s'en pénètre, on en jouit."


Et vous que pensez vous de ce tableau?

 

Ce sauté de porc à la mangue n'est pas aussi mélancolique, au contraire, il nous mit en joie! J'ai trouvé cette recette dans le livre Petits Plats d'Hiver de chez Idées Book. J'ai un peu tranformé la recette et divisé les proportions par trois.

DSCN7647Pour trois personnes :

Ingrédients :

- Du sauté de porc pour 2 personnes

- 1 mangue pas trop mûre

- 1 oignon

- 1 tige de sauge

- 1 cuillère à café de miel miquide

- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive

- Muscade

- 1 cuillère à café d'arrow-root de la Boutique de l'Île de la Réunion

- Sel et poivre

DSCN7651Préparation :

Couper le porc en gros dès.

Emincer finement les oignons.

Eplucher les mangues, les couper en tranches puis faire de fines lamelles.

Laver, sécher, effeuiller la sauge et la ciseler.

Dans un wok, saisir le porc dans l'huile d'olive puis le retirer.

Mettre à la place les oignons et les faire dorer.

Baisser encuite le feu et remettre le porc.

Saler et poivrer. Saupoudrer légèrement de muscade.

Ajouter le miel et un demi verre d'eau.

Laisser cuire à feu doux environ trente minute. (Veiller à ce que le porc ne devienne pas trop cuit et dur.) Remuer régulièrement.

15 minutes avant la fin de la cuisson, ajouter la mangue et la sauge ciselée.

5 minutes avant la fin de la cuisson, ajouter la maîzena, mélanger et laisser épaissir.

Servir avec du riz basmati.

 

Bonne journée!

Source partielle : Télérama Hors-série : Gauguin. Il rêvait d'un autre monde.

Publié dans Porc

Commenter cet article

Gali 25/04/2010 15:52


oh! quelle bonne idée d'utiliser la mangue dans un plat de viande, je n'y aurais pas pensé !bises,Gali.


Audrey 22/04/2010 22:28


hummm la mangue c'est délicieux dans les recettes salées ! J'avais fais un poulet à la mangue c'était très bon. J'aime beaucoup ta recete.

Bonne soirée.
Bises.


Anne 22/04/2010 07:32


Rien qu'avec le tableau... on voyage ! Merci !
Anne


ilocuisine 21/04/2010 14:54


ca doit être un délice avec la mangue, hummmm !
passes une agréable après midi ! bisous !!!


béatrice 21/04/2010 12:41


ah! la mangue,les meilleurs que j'ai mangé lors de mon très long séjour, en Indes....
merci pour cette belle recette
bonne journée, bisous
buddlehia
http://lacuisinegourmande.bloguez.com