Un cake thon, curry et saveurs printanières : Un Déjeuner sur l'herbe

Publié le par Cécile

L'été pointe son nez ces derniers jours, c'est extrèmement agréable après des mois de grisailles et de froid. L'envie de pique-nique ressurgit ainsi que celle des plats frais, des cakes salés à déguster dans l'herbe ou en terrasse... Alors, je vous propose de "Déjeuner sur l'herbe" en compagnie d'Edouard Manet.

http://www.van-gogh.fr/images/tableaux-manet/reduction/le-dejeuner-sur-l-herbe-Edouard-Manet-1863.jpg
 Edouard Manet, Le Déjeuner sur l'herbe, 1863, Huile sur toile, musée d'Orsay, Paris

Ce tableau très très connu a déchaîné les foudres des contemporains lorsqu'il fut exposé en 1863 : Une femme nue dans un écrin de verdure, une autre en tenue légère, entourées de deux hommes, eux élégamment habillés...Imaginez le choc, dans un XIXème siècle pudique!!! Alors qu'aujourd'hui, tout le monde s'accorde à dire que ce tableau est un chef d'oeuvre!
Dans cette journée qui s'avère chaude, cet écrin de végétation est un havre de fraicheur. Dans le choix du thème, il n'y a là rien de choquant : deux couples passent un moment de détente, tout pourrait n'être que calme sans l'interruption visiblement dérangeante du peintre.
Le plaisir est au centre du tableau : le plaisir de passer un moment de détente, le plaisir du palais à travers les mêts étalés et surtout les plaisirs sensuels de ces deux beautés consentantes...Et pourquoi pas plaisir partagé ensemble même si la morale veut que ce plaisir ne se partage qu'en duo...
Visiblement ce lieu de repos, secret (hormis l'indiscrétion du peintre) n'est accessible que par barque.
Manet-Edouard--Dejeuner-sur-l-herbe-Details01.jpgL'après midi a commencée par un gouté : Brioche dorée, fruits charnus : pêches, cerises, prunes, une tourte aux bords festonnés et garnie de chocolat...Appétissant, non? Ce mode de restauration est très en vogue à l'époque où chacun apportait son écôt, d'où la diversité des mêts présents.
L'atmosphère est à la détente, les deux femmes ont laissé tomber leurs atours, l'une avec encore moins de timidité que l'autre! Sans doute, leurs compagnons encore vêtus de leur veston abandonneront ces derniers rapidement.
Cette nudité feminine alliée à la verdure accentue l'idée de fraicheur, de calme et de bien-être si bien que le côté érotique de la scène s'estompe face à l'innocence qui en ressort : Mais c'est pourtant une terrible représentation que la morale du XIXème siècle réprouve.
Et oui, Manet ne peint pas des déesses ou des nymphes dont la nudité s'impose et ne choque pas, il peint de vraies parisiennes et les hommes ne portent pas de draperies à l'antique, mais des costumes d'étudiants.
Derrière cette scène "obsène"apparaît un manifeste d'une nouvelle voie picturale : Manet s'inspire des oeuvres du passé pour s'inscrire dans la vie moderne et réelle.
Derrière une composition classique, la perspective laisse perplexe : Les personnages sont comme des cartes à jouer, plaqués sur le paysage qui n'est qu'une toile de fond. La touche loin de la délicatesse et de la douceur est rude et franche. Edouard Manet ouvre la voie à ce qui s'appellera onze ans plus tard "l'Impressionnisme"...

Pour notre déjeuner, sur l'herbe ou pas, je vous propose un cake plein de saveurs : du thon, des petits pois, des champignons et du maïs, le tout parfumé d'herbes de provence et de curry. Réalisé pour l'appéritif, lors d'un repas entre amis, il a visiblement plu, même à celui cui n'aimait pas le thon...
Sans plus bavasser, voici la recette :

CAKE THON, CURRY ET SAVEURS PRINTANIERES :
DSCN9443.JPGIngrédients :
- 150 gr de farine
- 2 oeufs
- 1/2 sachet de levure chimique
- 3 cuillère à soupe d'huile
- 8 cuillères à soupe de crème liquide
- 3 cuillères à soupe de lait
- 1 petite boite de thon égoutté puis émietté
- 2 poignets de petits pois surgelés
- 2 poignets de champignons surgelés
- 1 petite boite de maïs
- sel et poivre
- Herbes de provence
- Curry

DSCN9445.JPGPréparation :
Faire décongeler et cuire les champignons dans une casserole à feu doux. Les égoutter puis réserver.
Faire décongeler et cuire les petits pois dans une casserole d'eau pendant quelques minutes. Egoutter puis réserver.
Dans un saladier, mélanger farine, oeuf, levure. Saler et poivrer.
Ajouter, le thon, le maïs, les champignons et les petits pois.
Ajouter l'huile, le lait et la crème liquide. Bien mélanger.
Ajouter des herbes de provences et saupoudrer de curry selon votre goût.
Mélanger et mettre dans un moule à cake.
Enfourner à 180°C pendant 20 à 30 minutes.
Bon week end!
(Source partielle : Cuisine et peinture au musée d'Orsay.)

Publié dans Cakes et terrines

Commenter cet article

le gars astronomique 19/04/2011 13:43


Quand on pense qu'aujourd'hui on voile intégralement des femmes, c'était quand même mieux le temps jadis où elle pique-niquaient toutes nues.
Le gars un peu (très) pervers . . .
bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz


Pascale 13/04/2011 22:22


Il est superbe avec toutes ces couleurs, il appelle au beau temps !


Virginie d'Une Pincée de Gourmandise 12/04/2011 12:31


Un de mes tableaux préférés, merci de l'avoir mis à l'honneur...
Sympa ton petit cake printanier, il est très appétissant


gourmandelise 12/04/2011 09:46


Très bon pour le pique-nique ce cake!


palaisdeslys 11/04/2011 22:06


Le fameux déjeuner sur l'herbe, en ce moment avec cet air printanier, c'est d'actualité. J'aime beaucoup les saveurs printanières que tu as mises dans ton cake!