Tarte aux poireaux, sésame, vanille, chèvre et clin d'oeil à Picasso

Publié le par Cécile

Je reprends le chemin du blog après un long week end très gourmand et gourmet dans la famille avec cette tarte aux saveurs originales et enivrantes que j'ai chiné chez Omelette et son blog super sympa!

Cette tarte, dont le mêt principal est le poireau, m'a fait penser au tableau de Pablo Picasso : Nature morte avec crâne, poireaux et pichet.


Reprenant la facture traditionnelle de la nature morte qui consiste à mettre en valeur, au premier plan, des objets inanimés ou des animaux morts, Pablo Picasso l'adapte à son art flamboyant et se l'approprie faisant de cette nature morte une oeuvre du cubisme.

http://25.media.tumblr.com/tumblr_lgp964lUkH1qavkhxo1_1280.jpg

Mais qu'est ce que viennent faire un crâne, des poireaux et un pichet, ensemble, sur la même toile? Pourquoi les associer? Est ce que tout cela a une signification?

Cette oeuvre fait référence aux vanités, catégorie particulière de la Nature morte présentant entre autre crânes, squelettes. Ceux-ci deviennent en eux-même une nature morte qui suggère la futilité des choses, de la matière et de l'homme face à la mort, de la précarité de la vie humaine.  

Nature morte avec crâne, poireaux et pichet,Pablo Picasso

 

Palais californien de la Légion d'Honneur.

 

La conception des vanités est issue de l'Ecclésiaste, un livre de l'Ancien Testament : "Vanité des vanités, tout est vanité." Littéralement, le terme vanité signifie "souffle léger, vapeur éphémère"

Le temps qui passe et la mort ont toujours fasciné les artistes qui ont tenté de les représenter dans leurs oeuvres, de capter l'insaisissable, une quête que l'on retrouve aussi bien chez les artistes classiques que chez les artistes contemporains.
Picasso s'inspire de toute cette tradition de la vanité en tant que nature morte, vieille de plusieurs siècles, pour réaliser ce tableau.
Reprenant ce sujet classique, il l'adapte à sa manière et en fait une oeuvre cubique. Le crâne, au centre du tableau, ce qui montre l'importance du thème de la vanité, est déconstruit, comme s'il se montrait sous toutes ses faces, anguleux mais néanmoins reconnaissable. Picasso ne représente plus simplement les objets de manière simplement réaliste. L'espace pictural est remis en cause, influencé par les recherches de Cézanne et l'art primitif. Il déconstruit le processus de perception de l'oeil et représente les objets sous toutes les coutures.

 

Cette oeuvre, par rapport à la vanité traditionnelle, a quelque chose d'humoristique. Ce crâne grimaçant qui sourit de toutes ces dents nous contemple d'un regard fixe et n'a rien de menaçant. On dirait presque un pied de nez à la mort, à l'éphémère de l'existence. De même les poireaux s'envolent comme dans une danse endiablés et n'ont rien de "morts". Alors que l'expression de vanité fait référence à l'inaction, à l'au delà avec un aspect un peu lugubre, l'oeuvre de Picasso évoque une danse, la vie qui reste néanmoins présente.

Je me trompe peut-être, je ne me substiturais pas aux spécialistes...C'est juste mon impression au regard de l'oeuvre.


Pour cette tarte, j'ai utilisé les ingrédients d'Omelette mais je n'ai pas vraiment suivi le processus de réalisation. Néanmoins cette recette est exquise! Je vous la conseille très vivement!

DSCN7563Ingrédients :

- Ma pâte préférée que vous trouverez ici.
- 3 blancs de poireaux (Pour moi, 4)
- 1 oignon
- 20 cl de crème soja (Pour moi, 3 cuillères à soupe de sauce soja et 20 cl de crème liquide.)
- 2 œufs
- Sel et poivre
- Gingembre
- Quelques gouttes d’essence de vanille ou 1cuillère à café de vanille liquide (Peut-être même plus, je voulais vraiment qu'on sente la vanille.)
- 3 cuillères à soupe de graines de sésame
- En option : ½ buche de chèvre


DSCN7564Préparation de la pâte :

C'est par ici!

La faire cuire à blanc à 200°C.


Préparation de la garniture :

Emincer finement l’oignon.
Laver et émincer en rondelles les poireaux.

Dans une poêle antiadhésive, faire revenir les oignons dans un peu d'huile d'olive. Les faire blanchir sans les faire dorer. Ajouter les poireaux et les faire fondre à petit feu. Saler et poivrer légèrement. Vers la fin de la cuisson, saupoudrer de gingembre selon le goût, ajouter la vanille, la sauce soja, la crème liquide et 2 cuillères à soupe de sésame.

Terminer la cuisson puis ajouter les oeufs, bien mélanger.


DSCN7574Montage :

Verser la préparation au poireau.

Ajouter des rondelles de chèvre. Autant que vous le souhaitez.

Saupoudrer de graines de sésame.

Enfourner ensuite à 200°C, 20-25 min??? (Encore une fois, je n'ai pas surveillé...)


Bon appétit!

Commenter cet article

chef cuistot 15/04/2010 15:42


Cette note de vanille est tres originale, la creme de soja je ne conaissais pas, merci pour ces decouvertes


COLARGOL 09/04/2010 22:26


Superbes tarte, il faudra que je tente


gourmandelise 08/04/2010 13:51


Délicieuse cette tarte!


Eol 08/04/2010 13:29


Voici une belle tarte qui ne ferait pas ong feu ici


PEARL 08/04/2010 10:17


un délice cette tarte et merci pour le clin d'oeil avec le Picasso! bisou$ et bonne journée!