Tarte au saumon fumé et asperges, un légume qui intrigue...

Publié le par Cécile

Dire de quelqu'un, qu'il ressemble à une "grande asperge", n'a rien de très valorisant. Pierre Daninos dit d'ailleurs à propos de cette expression que l'asperge est un "légume utilisé comme mesure de grandeur." Et pourtant quel délicieux légume est l'asperge! Fondante, fine, savoureuse...beaucoup seront d'accord avec moi, qu'ils soient blogueurs ou qu'ils appartiennent au passé, car l'asperge passionne depuis des siècles.

http://www.mauritshuis.nl/ReadFile.aspx?ContentID=27163&ObjectID=495827&Type=1&File=0000035243_coorte_middel_15.jpg Le témoignage de Marcel Proust dans "A la recherche du temps perdu" "Du côté de chez Swan" est peut-être une des plus belles hymmes à l'asperge : « Je m’arrêtais à voir sur la table, où la fille de cuisine venait de les écosser, les petits pois alignés et nombrés comme des billes vertes dans un jeu ; mais mon ravissement était devant les asperges, trempées d’outremer et de rose et dont l’épi, finement pignoché de mauve et d’azur, se dégrade insensiblement jusqu’au pied,—encore souillé pourtant du sol de leur plant,—par des irisations qui ne sont pas de la terre.  
Adriaen Coorte, Nature morte aux asperges

Il me semblait que ces nuances célestes trahissaient les délicieuses créatures qui s’étaient amusées à se métamorphoser en légumes et qui, à travers le déguisement de leur chair comestible et ferme, laissaient apercevoir en ces couleurs naissantes d’aurore, en ces ébauches d’arc-en-ciel, en cette extinction de soirs bleus, cette essence précieuse que je reconnaissais encore quand, toute la nuit qui suivait un dîner où j’en avais mangé, elles jouaient, dans leurs farces poétiques et grossières comme une féerie de Shakespeare, à changer mon pot de chambre en un vase de parfum. »

Caton, homme d'état et écrivain romain décrivait en 161 avt J.C. dans De re rustica, avec précision la culture de l'asperge par la technique de culture en petites fosses en pratique jusqu'au milieu du XIXème siècle.Fort appréciée des romains, il semble qu'au Moyen-Age en occident, l'asperge ait presque disparu alors que les Arabes d'Espagne et les Musulmans de Syrie et d'Egypte vantent ce mêt exquis à cette même époque.
En France, c'est la Renaissance qui remet au goût du jour l'asperge mais c'est un produit de luxe qui est réservé aux rois et princes.Ainsi François 1er paie un chevaucheur afin qu'il aille chercher à Fontainebleau des artichauts, des laitues et des asperges pour la table du Roi.La Quintinie, directeur des jardins fruitiers et potagers de Louis XIV est le premier à cultiver l'asperge en la réchauffant artificiellement afin qu'elle soit présente hors saison, dès le mois de décembre à la table du Roi.
Jusqu'au XIXème siècle, c'est une denrée réservée aux classes aisées, puis la culture de l'asperge se développe dans la région parisienne et on décide entre autre d'introduire les asperges dans les rangs intercalaires dans les vignes afin de les abriter du vent, n'oublions pas qu'il y avait des vignes dans la région parisienne.L'augmentation considérable de la production démocratise l'asperge qui arrive désormais dans l'assiette des familles plus modestes.

DSCN7659Pourtant, l'asperge, élément pouvant entrer dans une nature morte, n'a été que peu représentée dans l'art. Seuls Adriaen Coorte, peintre oublié et Edouard Manet l'ont représenté à plusieurs reprises. Pourquoi cette fascination chez ces artistes alors que les autres l'on ignoré?...ça sera l'occasion de présenter d'autres recettes mettant en scène l'asperge.

La recette de ce jour est une recette que ma maman réalise régulièrement et on en redemande! C'est délicieux!Je l'ai réalisée avec des asperges en conserve car j'ai réalisé la recette quand l'asperge n'était pas de saison. Mais maintenant qu'elle l'est, n'hésitez pas à utiliser la fraiche!

DSCN7666.JPGIngrédients :
- Une pâte brisée (Pour moi c'est celle-ci)
- 200 gr de saumon fumé
- 300 gr d'asperges vertes
- 20 cl de crème liquide
- 2 oeufs
- Noix de muscade
- Beurre
- Sel et poivre

Préparation :
Préparer la pâte et la faire précuire.
Garder quelques pointes d'asperges de côté si elles sont grandes ou quelques asperges si ce sont des petites. Ecraser les asperges à la fourchette pour former une purée.
DSCN7673.JPGPorter à ébullition la crème liquide puis ajouter les asperges écrasées. Faire cuire 10 à 12 minutes environ.
Battre les oeufs puis incorporer la crème d'asperge.
Assaisonner de noix de muscade, d'aneth de sel et de poivre. Ne pas mettre trop de sel car le saumon fumé l'est déjà.
Couper le saumon en larges lanières.
Verser sur le fond de pâte la crème d'asperge.
Garnir des pointes d'asperges ou des petites asperges puis des lanières de saumon fumé.
Faire cuire à four préchauffé à 210°C.

Bonne journée!

Testé et approuvé!

Commenter cet article

Virginie d'Une Pincée de Gourmandise 06/07/2010 13:15


Et bien voilà, je l'ai testée et j'ai beaucoup aimé cette petite quiche. Si ça ne t'embête pas, j'aimerais en parler sur mon blog. Je sais que je suis très en retard pour la publier mais bon avec
des asperges surgelées, c'est encore jouable !
A très bientôt, bizz


Cécile 06/07/2010 13:44



J'suis très contente que tu l'aie testé et aussi que vous l'ayez appréciés! tu peux la publier sans problème! A bientôt! Biz!



elise 01/07/2010 11:01


Cette tarte est un vrai délice! J'en mangerais tous les jours tellement que ça fond dans la bouche!


Audrey 12/06/2010 20:07


oh miam des asperges j'adore ça !
Bises.


talonshautscacao 09/06/2010 15:24


qu'est ce que j'adore les asperges. Très bonne idée en tarte


doudine 08/06/2010 00:34


Voila une tarte comme je les aime.

Bisous, Doudine.