Tajine de poulet et de courges d'automne aux épices et un autre petit clin d'oeil à Arcimboldo...

Publié le par Cécile

J'avais déjà évoqué précédemment un artiste que j'apprécie particulièrement : Giuseppe Arcimboldo, célèbre pour ses "têtes composées" constituées de fruits, de légumes, de fleurs, de poissons, d'ustensiles divers.
Il peint, en 1591, Rodolphe II en Vertumne.
Empereur du Saint-Empire, roi de Hongrie et de Bohème, Rodolphe II, un piètre dirigeant,était plus attiré par les arts et la science. Giuseppe Arcimboldo entre à son service afin d'enrichir ses "Wunderkamern", c'est-à-dire ses cabinets d'art et de curiosité.

Pendant tout ce temps, il continue à peindre et réalise ce tableau qui représente l'Empereur en Vertumne, le dieu étrusque champêtre puis dieu romain des jardins et des saisons.

Pas étonnant alors de représenter ce personnage au moyen d'une multitude de végétaux.
Le plus stupéfiant est la manière dont sont employés les végétaux, illustrant un talent génial ainsi qu'une grande prouesse technique.
 
Rodolphe II sous les traits de Vertumne,
Giuseppe Arcimboldo, Stockholm, Skoklosters Slott, 1591.
Chaque élément végétal concoure à rendre l'illusion du visage, des yeux ou des muscles. Tous sont identifiables : une poire illustre le nez, les muscles du cou sont représentés par différents légumes d'automne comme des courges, le navet, le poireau...

Malgré tout ces éléments végétaux, l'identification ne pose pas de problèmes. Le fond noir met en valeur le portrait. La couronne de blé illustre la fonction impériale de Rodolphe II et le cordon de fleurs autour du cou rappelle le cordon impérial.

Représenter l'Empereur sous cette forme végétale tend à montrer deux Rodophe : l'homme de pouvoir et l'alchimiste. C'est également un moyen de montrer qu'il règne sur tous les éléments comme il règne sur ses sujets.

Arcimboldo illustre d'une manière très originale et personnelle, un courant artistique de la renaissance tardive : le maniérisme qui signifie entre autre, l'accumulation des éléments dans un tableau donnant une sensation de "trop plein", comme ici celle des éléments végétaux. C'est la peinture de l'abondance et de l'idéalisation.

Revenons à cette recette réalisée lors d'un repas de famille et tout le monde a apprécié. C'est très parfumé et savoureux. J'avais prévu de suivre une recette, puis ai complètement changé mes plans, des ingrédients au mode de cuisson.

Pour 6 personnes :
Ingrédients:

-6 escalopes de poulet
-800 kg de courge butternut
-500 gr de courge spaghetti
-1 cuillère à café de gingembre
-1 cube de bouillon de poulet
-2-3 cuillères à café de curcuma
-Sel
-1 à 1.5 cuillère à café de paprika
-3 gousses d’ail
-100 gr de raisins secs
-1 cuillère à café de cannelle

Préparation de la courge butternut et de la courge spaghetti :
Couper la courge butternut en gros morceaux, es emballer dans du papier aluminium et les mettre au four à 200°C. Le temps de cuisson dépend de la grosseur des morceaux. Une fois cuite, la couper en gros dès.
Faire cuire la courge spaghetti dans l’eau bouillante. Lorsque la carapace est un peu molle, la sortir de l’eau et la faire refroidir. Une fois froide, la couper en deux, retirer le cœur où se situent les pépins et retirer ensuite la chair. Réserver.

Préparation du plat :
Dissoudre, un cube de bouillon dans un litre d’eau.
Faire dorer les oignons finement émincés puis ajouter l’ail écrasé et le poulet coupé en fines lamelles.
Lorsque le poulet est doré, ajouter les deux courges.
Puis les épices et le sel.
Des doses sont indiquées, mais elles peuvent changer selon les goûts de chacun.
Mouiller la préparation avec le bouillon.
Faire mijoter à petit feu.
Vers la fin de la cuisson ajouter les raisins secs.
Servir avec de la semoule.

Avec cette recette je participe au concours de Leïla du blog Saveurs d'ailleurs :
Logo.jpgPour en savoir plus, c'est ici!

Bonne journée!

(Source d'une partie de l'article sur Arcimboldo : le Webzine de l'Histoire)

Publié dans Volaille

Commenter cet article

Ophélie 14/10/2013 18:18

Je teste aujourd'hui!!!!

Cécile 15/10/2013 07:07



Alors alors? Je ne me suis pas trompée dans les ingrédients???



nasamat 21/09/2010 13:11


Non, on ne met pas de farine
Dans un tajine;
On n'y met que la meilleure viande
Et les meilleures légumes,
De l'huile aussi,
Des épices, et du sel.
Ne me dis pas que tu ne sais pas
Ce que c'est qu'un tajine.
Tu sais bien que c'est un régal
De prendre place
Autour d'un tajine
Cuit à feu doux sous un olivier
Loin des vaches et des coquelicots
A l'abri du soleil de midi.
Et après le tajine,
On prend du thé:
Mais du thé à la menthe et à la chiba.
Oh comme il est doux!
De manger et de boire au douar
Tout près de grand-mère
Et des petits.


clquipopotte 21/09/2010 12:52


ça y est , c'est voté !!!! Si tu tentes , bricks , poulet épicé , tartelette biscuitéé ... envoies moi une tite photo , pour la prochaine publication des " mis à l'honneur " ...
A tout bientôt !!!
Bonne journée ..
CLquipopotte♥♥♥


clquipopotte 21/09/2010 12:36


Le tajine me plait ... Je cours voter ... Le n° 59 quelle surprise ...
Bonne journée ...
CLquipopotte♥♥♥


Cécile 21/09/2010 12:46



merci! je n'avais pas fait le rapprochement avec le département, peut-être cela me portera-t-il bonheur....Bonne journée!



lallafatima 31/08/2010 18:36


Bonjour,

Ton tajine est superbement beau en plus il sort de l'ordinaire!!! Ta participation au jeu " Meilleur tajine Ramadan 2010" serait très intéressante !!! C’est pour le plaisir de partager nos recettes
de tajine c'est ici:
http://www.lallafatima.be/article-concours-du-meilleur-tajine-ramadan-2010-54712579.html
Bonne journée et bien à toi