Soupe de potiron, gingembre et noisettes...ou une soupe à la Warhol?

Publié le par Cécile

Le froid revient dans le nord, le temps des soupes est arrivé et comme la saison des courge bat son plein, quoi de mieux qu'une soupe maison à base de courge? Quoi que je n'ai rien contre les soupes en boite, surtout quand ce sont celles d'Andy Warhol!

http://www.moma.org/collection_images/resized/222/w500h420/CRI_159222.jpg Aujourd'hui, ses boites de soupe sont parmi les plus chères, ça n'était pas le cas lorsqu'il a présenté son oeuvre : 32 boites de soupe Campbell's en 1962. Très connu pour ses portraits sérigraphiés de Marilyne Monroe, Andy Warhol (1928-1987) est devenu le pionnier, la figure centrale du Pop Art en partie grâce à ces boites de soupe.
Campbell's Soup Cans, Andy Warhol, Museum of Modern Art, New York, 1962.
 

Dessinateur et publicitaire, l'artiste adopte un procédé sérigraphique, semi mécanique pour cette oeuvre qui représente les différentes variétés de soupe de l'entreprise Campbell. Lorsqu'il l'expose en 1962, elle suscite des interrogations et choque à cause de son mercantilisme flagrant, cette incarnation de la société de consommation alors qu'à cette période l'expressionnisme abstrait, l'opposé total de l'oeuvre, triomphe. Pourquoi cependant avoir choisi les boites de soupe, pourquoi avoir choisi ce principe de série? La question restera quelque peu en suspend puisque les interrogations demeurent toujours aujourd'hui sur les motivations de Warhol en tant qu'artiste. Pourtant, Warhol a une vision positive de la culture populaire, ne dénonce pas la modernité et sa splendeur. Le choix de ce genre de sujet, reproduit en série, se trouve dans la lignée des thèmes chers à l'artiste : l'image, son pouvoir au sein de la société de consommation, son lien avec la mort. La répétition des objets loin d'amplifier leur impact tend à leur exténuation, à leur disparition, à leur mort. C'est un leitmotiv chez Warhol qui poursuit les séries tout au long de sa vie en utilisant non seulement les soupes Campbell mais également diverses images de la société de consommation ou des médias.

DSCN6678.JPGRevenons maintenant à notre soupe que j'ai chipé dans le dernier Hors série d'Envie cuisine, je n'y ai pratiquement rien changé et ce fut délicieux. Le petit gout citronné du gingembre s'accorde très bien avec la douceur du potiron ainsi qu'avec le croquant de la noisette. C'est une belle variation de la traditionnelle crème de potiron que je refais régulièrement.
Pour 4 personnes :
Ingrédients :
- 500 gr de potiron
- 20 cl de crème liquide
- 1 grosse poignée de noisettes
- 1 morceau de gingembre frais (pour moi, 1 cuillère à café de gingembre moulu)
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- Sel et poivre.
DSCN6675.JPGPréparation :
Peler, épépiner et couper le potiron en cubes.
Le faire revenir dans une cocotte 3 minutes avec la cuillère d'huile d'olive. Saler et poivrer.
Couvrir d'eau à hauteur, ajouter le gigembre frais coupé en rondelle ou le moulu.
Faire cuire 30min à feu moyen.
Concasser grossièrement les noisettes et les réserver.
Mixer le potiron avec l'eau de cuisson, ajouter la crème liquide. Bien mélanger et rectifier l'assaisonnement si nécessaire.
Servir la soupe de potiron sans plus tarder en décorant d'un filet de crème liquide et de noisettes concassées.
Bon appétit!
(Source Andy Warhol : Insecula)

Publié dans Soupes et potages

Commenter cet article

Colinette 15/10/2011 09:31


je ne suis pas sure que j'aurai le temps de mettre un comm sur chaque recette que tu as publiée mais je trouve la plupart divines...je me laisserais bien tenter par une par de lasagne .. et et et


chef cuistot 02/11/2010 19:36


Très beau rendu, super bien décoré. Bravo!


Sissi 17/10/2010 21:12


Bonsoir Cécile,
Je fais la soupe de potiron de différentes façons mais je n'avais encore jamais mis de gingembre, je vais y remédier.
Grosses bises


palaisdeslys 17/10/2010 13:51


UNe délicieuse alliance de saveurs!


Alberie26 17/10/2010 01:10


une belle et bonne soupe pour affronter le temps qui se rafraîchi :) bisou