Pains au chocolat feuilletés-briochés : Délice du "Boulanger"

Publié le par Cécile

Ca y est je me suis enfin lancée dans la préparation d'une pâte feuilletée...bon, ça n'est pas vraiment une pâte feuilletée. Elle est plutôt feuilletée-briochée. Elle m'a permis de faire mes premiers petits pains au chocolat! ça demande un peu de temps certes, mais alors, qu'est ce que c'est bon!!! Nous les avons dégustés encore tièdes et ce fut un pur moment de bonheur : une croute croustillante, une mie filante et douce, un très bon goût de beurre, du chocolat coulant...Un vrai bonheur! Là encore ça n'est pas régime du tout mais c'est si bon, bien meilleur que ceux de certaines boulangeries alors pourquoi s'en priver! Cette recette irrésistible m'a donné envie de vous parler de l'univers de la boulangerie dans la peinture. Ce genre de scène est assez fréquente dans la peinture de genre flamande, qui représente souvent les artisans, les métiers.
La boulange a fait partie de notre mode de vie. N'oublions pas que le pain a été pendant des siècles le socle de notre alimentation. Le métier de boulanger s'est installé dans les villes jusque dans les campagnes les plus reculées. Bien sur aujourd'hui, MAP et autres pétrins nous permettent de faire nous même notre pain, mais la boulangerie a encore de beaux jours devant elle tout comme elle en avait au XVIIème siècle dans ce tableau de Job Adriaensz Berckheyde de 1681.

http://www.painting-palace.com/files/118/11721_The_Baker_f.jpg
Job Adriaensz Berckheyde, le Boulanger, 1681, huile sur toile, musée de Worcester

Comme toutes les boutiques d'artisans, c'est un lieu de sociabilité où l'on vient en faisant ses courses, discuter des derniers potins, des nouvelles du jour, des commérages. Le bouche à oreilles y fonctionne à merveille! Job-Adriaensz-Berckheyde-Le-boulanger-Detail02.jpgAprès avoir discuté, les clients achetaient leur provision de pain. Contrairement à aujourd'hui où les variétés de pain sont innombrables : pain complet ou noir, au sésame, aux céréales, au pavot, aux noix, à la chataigne..., autrefois, les variétés n'étaient pas aussi nombreuses. Les pains étaient très imposants comme les deux grosses miches de pain bien cuites au premier plan, de forme arrondie ou allongée comme sur l'étagère à droit et les clients achetaient seulement la quantité dont ils avaient besoin.
Job-Adriaensz-Berckheyde-Le-boulanger-Detail03.jpgDans la corbeille, se trouvent pleins de petits pains de forme ronde ou tressées. Destinés à être dévorés immédiatement, c'était le genre de petits pains qui se vendaient dans la rue par les marchands ambulants afin de rassasier les petits creux. Une petite gourmandise est présente sur le tableau et qui est encore très appréciée aujourd'hui, surtout dans l'est de la France : les bretzels, suspendus à un support prévu pour les enfiler. On est loin tout de même de nos étales remplis de viennoiseries en tout genre : chocolatines, suisses, pains au chocolat, briochette...Ces boulangeries d'autrefois servaient essentiellement à se procurer l'aliment de base de la nourriture.
Job Adriaensz Berckheyde Le boulanger,Détail04Cependant, la présence de la corne dans laquelle souffle le boulanger vous intrigue peut-être??? Pourquoi faudrait-il une corne dans une boulangerie?
Donnez moi vos idées!
La réponse au prochain article...
Revenons à la recette de ces petits pains au chocolat, viennoiseries irremplaçables de nos boulangeries. J'ai réalisé la recette de Manue du blog La popotte de Manue. Et je vais en refaire rapidement!

DSCN9155.JPGPETITS PAINS AU CHOCOLAT FEUILLETES-BRIOCHES :
Pour 4 petits pains bien charnus :
Ingrédients :
- 130 ml de lait
- 1/2 cuillère à café de sel
- 5 gr de beurre
- 20 gr de sucre
- 1/2 cuillère à café de jus de citron (pas mis)
- 225 gr de farine T55
- 1/2 cuillère à café de levure de boulanger
+
- 75 gr de beurre pour le feuilletage
+
- 1 oeuf battu pour le dorage

- 12 carrés de chocolat noir dessert

DSCN9156.JPGPréparation :
Mettre tous ces ingrédients dans l'ordre dans la MAP et démarrer le programme "pâte seule".
Une fois le programme "pâte seule" réalisé, mettre le pâton au frais pendant au moins 30 mn.
Une fois ce temps écoulé, l'étaler au rouleau et former un rectangle.
Placer le beurre en pommade au milieu et rabattre les côtés.
Mettre au frais 15 mn.
Sortir le pâton, lui faire faire un quart de tour puis avec le rouleau à patisserie étaler de nouveau la pâte.
Replier à nouveau ce rectangle en 3.
Placer au frais 15 mn.
Sortir le pâton et réaliser encore un tour comme précédemment.
Au bout de 3 tours le feuilletage est terminé.
DSCN9166.JPGEtaler le pâton en rectangle, le couper en 4 dans la largeur.
Déposer des barres de chocolat et rouler les bandes sans serrer.
Laisser lever 1 heure (Je les ai mis dans le four à 35°C).
Dorer ensuite avec l'oeuf battu.
Enfourner à four préchauffé à 200°C et cuire 15 à 20 mn.
Surveiller la cuisson et laisser refroidir sur une grille.
Déguster quand c'est encore tiède c'est divin!
Bonne journée!

Publié dans Viennoiseries

Commenter cet article

Babeth De Lille 26/02/2016 19:19

Moi aussi je pense qu'il prévient qu'on peut venir chercher le pain. Quant à ces petits pains, ils m'avaient bien tentée chez Manu, tu confirmes mon envie!

anonyme 27/04/2015 17:42

Il souffle dans la corne pour attirer les gens car la fournée est prete, le pain est pret: "Il souffle dans sa corne pour prévenir les clients de l’arrivée du pain tout chaud donc tout frais" -->http://doudou.gheerbrant.com/?p=4594

Gael67 15/03/2011 12:49


ils m'ont l'air trop boooooooooooooon...


Chouya 02/03/2011 12:44


C'est vrai que tes petits pains sont très réussis ! merci pour l'histoire de la corne je ne connaissais pas !
*
**
*** Belle journée
**** et à bientot !
***** Chouya !


passionnementcuisine 01/03/2011 10:57


comme chez le boulanger............bravo!!! je passais pour te remercie de ton message de l'autre jour biz