Légumes à la provençale crumbellisés sous leur lit de lieu noire

Publié le par Cécile

Je ne cuisine pas souvent de poisson. Il faut dire que pendant longtemps, j'ai été fâchée avec lui et puis mes goûts ont évolué. Lors d'un repas dans un restaurant super sympa du valenciennois, je me suis laissée tenter par un plat de poisson, surmonté de légumes aux accents méditerranéens et d'un crumble. Ce fut un vrai régal, les textures et les saveurs se complétaient tellement bien, que j'ai décidé de le refaire à la maison pour en faire profiter M. Laddoo et pour me régaler de nouveau. J'avoue que je suis plutôt satisfaite du résultat, c'était délicieux. J'ai utilisé pour cuire mon plat du papier aluminum assemblé comme pour une aumonière que je n'ai pas fermé sur le dessus afin que le crumble reste croustillant en cuisant. A refaire sans hésiter! Avant de vous livrer la recette, je vous propose un petit voyage à Anvers...

http://www.wga.hu/art/s/snyders/1/fish_mon.jpg "Il est beau mon poisson!!! Il est frais mon poisson!!!" C'est un peu le message que fait passer ce tableau de Frans Snyders, maître incontesté de la nature morte du 17ème siècle qu'il s'agisse de représentation de fleurs, de légumes, de gibiers ou comme ici de poissons et crustacés. 
 Le poissonnier, Frans Snyders, huile sur toile, Musée royal des Beaux-arts, Anvers
 

Il étale la richesse des eaux d'Anvers dans une composition très géométrique : une longue table horizontale qui sert d'étale et la colonne et les morceaux de poissons pendus en arrière plan qui donnent la verticalité au tableau. Un poissonnier, sobrement vêtu, est représenté sur la droite. Il regarde le spectateur d'un oeil un peu morne tout en déversant le contenu poissonneux d'une marmite en cuivre dans un énorme contenant arrondi. Cependant, observez la posture de ce poissonnier, l'expression de son visage, la représentation de ses vêtements : l'ensemble paraît très maladroit. En retrait par rapport à son étal, il est également en retrait par la qualité. Snyders n'est pas un portraitiste, ces figures restent toujours maladroites et sont parfois d'une autre main plus talentueuse en ce domaine (Rubens,Van Dyck, Janssens...) Par contre, l'étal regorge de vie (alors que c'est une nature morte!), de vivacité et de fraicheur. Il évoque l'abondance, la richesse, la prospérité, non seulement du poissonnier mais également de celle de la Flandre à cette époque. Observez chaque détail du tableau, l'artiste attire notre regard : le phoque, le regard mauvais, tente d'impressionner ce qui ressemble à un chat, posté en position de chasse au sommet d'une panière. Les anguilles s'échappent de leur étale. Les crabes tentent de s'éloigner, les poissons donnent l'impression de s'agiter...Par cette vie grouillante qui peut paraître répugnante aux yeux de certains, Snyders nous fait la démonstration de son talent, de son génie dans la représentation de la nature morte, orchestrant une scène truculente à la luminosité savamment étudiée et à la verve picturale inégalée...
J'espère ne pas vous avoir dégouté ni coupé l'appétit!

DSCN6665.JPGPour deux personnes :
Ingrédients :
Pour le poisson :
- 2 filet de lieu noire
- Sel et poivre
- Basilic ciselé
Pour les légumes à la provençale :
- 1 gousse d'ail
- 1 demi oignon
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 petite aubergine
- 1 courgette
- 1 poivron vert
- 2 tomates
- Thym
- Herbes de Provence
- 1 feuille de laurier
- Sel et poivre
- 1 pincée de piment d'Espelette
Pour le crumble :
- 30 gr de beurre mou
- 30 gr de farine complète
- 25 gr de farine fluide
- 1 cuillère à soupe de graines de sésame doré
- 1 cuillère à soupe de parmesan râpé

DSCN6669.JPGPréparation des légumes à la provençale :
Faire dégorger l'aubergine coupée en deux dans du sel pendant une heure. Puis la rincer, l'éponger et la couper en petits dès.
Emincer finement l'ail et le demi oignon.
Laver, épépiner et couper le poivrons en dès pas trop gros.
Couper la courgette et les tomates en dès
Dans l'huile d'olive faire revenir l'ail et l'oignon puis ajouter les poivrons et les faire fondre quelques minutes. Ajouter l'aubergine et la faire suer. Ajouter enfin la courgette et les tomates coupées en dès. Saler, poivrer. Ajouter la pincée de piment d'Espelette. Saupoudrer de thym, ajouter un peu d'herbes de Provence et la feuille de laurier. Laisser mijoter à feu doux tout en mélangeant de temps à autre. (Je n'ai pas regardé le temps de cuisson, mais ça a cuit tout doucement pendant au moins une heure.)
DSCN6673.JPGPréparation du crumble :
Mélanger tous les ingrédients jusqu'à former une pâte sableuse.
Préparation de la lieu noire :
Découper deux grands morceaux de papier alu et les poser sur la plaque du four.
Laver abondamment les filets de lieu noire, les éponger dans du papier absorbant. Puis poser un filet au centre de chaque morceau d'alu. Saler et poivrer légèrement, mettre un peu de basilic ciselé. Recouvrir le filet des légumes à la provençale. Je n'ai pas tout mis. Remonter les bords du papier alu, fermer les côtés et répartir le crumble. Bien fermer les côtés de l'alumium tout en laisser ouvert le dessus.
Mettre au four pour 25 minutes à 200°C.
Servir et déguster aussitôt!
Bon appétit et bonne journée!

Publié dans Poissons et crustacés

Commenter cet article

chef cuistot 02/11/2010 19:49


Sympa ta cuisson, je retiens.


Miss Delices 04/10/2010 16:26


tres sympa le plat, j'adore le poisson, mais alors le tableau...;(


le gars astronomique 04/10/2010 12:17


Ben ouais, on est nombreux dans le cas à ne s'être mis au poisson que sur le tard, mais put... qu'est ce que c'est trop bon . . .
Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz


kayababouch 02/10/2010 09:46


J'adore le tout !!!! Bisous


Pauline 01/10/2010 20:20


Un plat que j'aimerais beaucoup gouter!