Légèreté et sobriété dans l'assiette... (?), légumes et poulet épicés

Publié le par Cécile

Après une recette goutue, colorée et savoureuse, je vous propose de revenir à quelque chose de plus simple : quelques quartiers d'oeufs durs, quelques olives, une belle assiettes de laitue assaisonnée d'aromates et décorée de petites fleurs comestibles, une autre de coeurs d'artichaut émincés et en dessert un jolie plat de cerises bien mûres.DSCN9288.JPG DSCN9284Certes, c'est très frugale, c'est surtout très dans l'air du temps, c'est light et léger, parfait pour les saladophiles mais c'est surtout très intéressant quand on sait que ce sont des trompes l'oeil! En effet, Ces faïences représentent des mêts qui au premier regard ont l'air parfaitement commestibles. DSCN9285
Ce service provient du Palais-musée des Cardinaux de Rohan à Strasbourg que j'ai visité il y a plus d'un an (Et oui, ces photos dormaient dans mes fichiers depuis tout ce temps!) et est représentatif de la faïencerie strasbourgeoise qui s'est développée notamment grâce à l'oeuvre de la famille Hannong faisant du XVIIIème siècle l'âge d'or de l'artisanat strasbourgeois.
DSCN9283Paul Hannong, fils du fondateur de la manufacture de faïence, souhaite produire une faïence ayant une qualité de décors exceptionnels et révolutionne les pratiques utilisant pour la première fois en France la technique du petit feu qui donne une polychromie plus vive.DSCN9287
Ces pièces, aujourd'hui très rares, était très recherchées au XVIIIème siècle par les riches familles princières d'Europe, qui ainsi dressaient dans les pièces d'apparat et salles à manger de réception où l'on ne se rendait pas tous les jours une table pleine de faux mêts entièrement en trompe l'oeil. Sommum du chic et du raffinement, ces pièces étaient un miroir reflétant la richesse et l'opulence des familles, qui pouvaient non seulement s'offrir la faïence nécessaire à la constitution d'un service, ce qui déjà n'était pas dans les moyens de tout le monde, mais également se procurer le superflu en commandant de faux plats remplis de mêts! Ces derniers sont en représentation, parfaits, tous appétissants, sans la moindre irrégularité, brillants, prêts à être mangés sur le champ...même si cela sous-entendrait de se casser les dents! Leur porté symbolique va donc au delà du trompe l'oeil, vers un luxe immodéré, une luxuriance permettant aux grandes et riches familles de rivaliser entre elles!

Alors, certe, le plat que je vous propose maintenant est moins raffiné d'une assiette de coeurs de laitues en faïence mais il n'en reste pas moins léger et appétissant!
C'est un plat réalisé sur le pouce au début des vacances, chez mes parents, au moment du déménagement, lorsque notre nouveau chez nous n'était pas encore habitable. Vraiment très simple, il a fait l'unanimité!
LEGUMES D'ETE ET POULET EPICES ET LEGERS :
Photo-Oeuvre-3-0424.JPGPour 4 personnes :
Ingrédients :
- 1 oignon + 1 gousse d'ail
- 1 cuillère à soupe de graines de cumin
- Huile de tournesol
- 1 poivron rouge
- 2 belles courgettes ou 3 petites
- 3 escalopes de poulet charnues
- Sel et poivre
- Curry
- Curcuma
- Gingembre
- 1 cuillère à soupe de maïzéna
Photo-Oeuvre-3-0422.JPGPréparation :
Eplucher et émincer l'oignon et l'ail.
Epépiner, laver et couper le poivron en petits dès.
Eplucher et couper les courgettes en gros dès ou en rondelle.
Couper le poulet en gros dès de 3cm sur 3cm environ.
Dans une casserole, faire chauffer l'huile.
Ajouter les graines de cumin, l'ail et l'oignon et laisser revenir quelques instants. Lorsque l'oignon commence à dorer ajouter les dès de poivron et les faire fondre à feu doux, en remuant de temps en temps. Le poivron ne doit pas griller, ajouter si nécessaire un filet d'eau. Ajouter ensuite les courgettes. Saupoudrer de curry, de curcuma et de gingembre, saler, poivrer puis mélanger. Couvrir et laisser mijoter en remuant de temps à autre pendant 10 à 15 minutes. Ajouter ensuite le poulet et faire cuire. Si c'est sec ajouter un peu d'eau. En fin de cuisson, dans un verre, délayer la maïzéna dans 2 cuillères à soupe d'eau puis remplir le verre à moitié. Verser le contenu dans la cocotte et faire épaissir.
Rectifier l'assaisonnement si nécessaire et servir sans tarder avec de la semoule comme nous ou du riz.

Ps : Si vous n'avez pas de graines de cumin, vous pouvez en ajouter en poudre au moment de l'ajout des autres épices! Et sinon, sans cumin du tout, je pense que ça doit être pas mal non plus!

Bon appétit!
(Sources pour les faïences : perso)

Publié dans Volaille

Commenter cet article

chef cuistot 22/10/2011 00:10


J'adore ta table!


domi 21/09/2011 16:35


Une magnifique table aux saveurs simples et gourmandes, bises et passe une belle soirée


Christelle 11/09/2011 21:48


Ta recette me plait beaucoup Cécile, avec toutes ces épices j'adore ^ - ^ Belle soirée Bisous


56oceane 10/09/2011 22:44


Les faïences sont jolies... mais ton plat est bien plus appétissant !!! J'aime tout ce qui est épicé et riche en saveurs !
56oceane


mariellen 10/09/2011 12:47


voilà une bon petit couscous bien parfumé, bises, mariellen