La brioche (Ed. Manet) tressée façon kringle au saumon et estragon

Publié le par Cécile

Après plusieurs mois sans vous raconter de petites histoires en accompagnement de mes recettes, je vous propose aujourd'hui de nourrir votre esprit d'un tableau d'Edouard Manet, cet artiste français majeur, parfois considéré comme un des pères de l'impressionnisme : "La Brioche". Ce tableau, évoquant par son nom la gourmandise, me permettra de vous parler ensuite d'une brioche salée tressée façon kringle estonien au saumon et estragon.

http://images.metmuseum.org/CRDImages/ep/web-large/DT9403.jpg
 Edouard Manet, La Brioche, 1870, huile sur toile, 65 x 81, New york, the Metropolitain Museum of Art

Mais revenons à Edouard Manet et sa nature morte. Ce type de tableaux constitue une part importante de son oeuvre picturale. Parfois, la nature morte est intégrée à un tableau de plus grande dimension, comme le bouquet d'Olympia, tableau qui fit scandale à l'époque.
L'on reconnait dans ce tableau à la Brioche, l'influence de Chardin, devenu au XVIIIème siècle, maître dans l'illusion des textures. Dans les années 1860, sa nature morte à la Brioche arrive au Louvre et Edouard Manet s'en inspire afin de stimuler les sens, d'exacerber les textures et les matières. La nature morte prend vie sous le pinceau de l'artiste : Un bureau plat Louis XV aux bronzes lustrés sert de support à la composition. Les matières se lient les unes aux autres pour donner cet aspect vivant, réel : les pêches douces, duveteuses, la boite rouge et or peinte avec soin, les grains de raisins brillants, les franges de la serviette servant à protéger le cuir qui gaine le bureau, et cette brioche, ronde, dodue, surmontée, selon la mode française d'une douce et délicate rose blanche.
Edouard Manet affirmait "qu'un peintre peut tout dire avec des fruits ou des fleurs, ou des nuages seulement ». Son talent pour les natures mortes fut le mieux reconnu et fut pendant longtemps le seul : Il n'avait de talent que pour la représentation des choses inanimées.
Même si son talent pour les natures mortes n'est plus aujourd'hui considéré comme le seul, et heureusement! Il faut bien avouer que cette brioche est très appétissante, notre envie de la goûter est sans doute renforcée par la nappe blanche, qui tel un manteau de neige, lui sert d'écrin.
Sans oser me comparer à Manet, ma brioche était très appétissante aussi, également posée sur un écrin blanc mais de porcelaine cette fois...
Photo-Oeuvre-3-0040.JPGJ'ai trouvé cette recette sur le blog Mes Envies et Délices, d'Aurélie, un très beau blog avec plein de belles recettes appétissantes. Je l'ai ensuite adapté. J'ai divisé par deux les quantités, mis de la levure de boulangerie en grains, mis par contre autant de saumon, ajouté de l'estragon...Bref, je l'ai fait à ma façon. Ce fut l'occasion pour moi de tester cette forme de kringle, si souvent vue sur la blogosphère, très à la mode il fut un temps, mais que je n'avais encore jamais testé, n'ayant pas d'attirance particulière pour les modes... Et bien cette forme, pourtant si simple à faire, une fois qu'on a compris le truc, tout comme le contenu de la brioche, fait un effet boeuf à chaque fois! Je vous la conseille vivement, notamment pour les apéritifs dinatoires ou présentée sans être coupée, elle attire tous les regards!
Photo-Oeuvre-3-0035.JPGIngrédients :
Pour la pâte :
- ½ sachet de levure de Boulangerie
- 150 ml de lait
- 250 gr de farine
- 20 gr de sucre
- 40 gr de beurre fondu
Garniture :
- 100 gr de fromage frais
- 200 gr de saumon fumé
- Estragon ciselé ou séché
- Finition :
- 1 œuf battu
- Graines de sésame
Photo-Oeuvre-3-0036.JPGPréparation :
Dans la MAP, verser le lait, le beurre fondu, le sucre, la farine et la levure de boulangerie.Lancer le "programme pâte" seule.
A la fin du programme, dégazer le pâton et étaler en rectangle. Répartir le fromage frais puis le saumon fumé. Saupoudrer d'estragon, plus ou moins selon vos goûts.
Rouler la pâte en boudin puis couper le boudin en 2 dans la longueur. Torsader les deux moitiés et former une couronne. La poser sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé ou d’une feuille en silicone.
Couvrir d’un torchon propre et laisser gonfler 1h30 environ. Badigeonner l’œuf battu sur la brioche puis saupoudrer de sésame.
Enfourner 20 à 25 min dans un four préchauffé à 180°C.

Bon appétit!
Sources :
- The Métropolitain Museum of Art, New York
- Catalogue de l'exposition : Berthe Morisot, 1841-1895, Palais des Beaux-Arts de Lille

Publié dans Apéritif

Commenter cet article

piroulie 03/11/2012 23:38

J'aime beaucoup l'idée d'associer tableau et recette
Ta brioche est superbe, j'en ai fait une au pralin et je trouve la forme vraiment jolie
c'est une très bonne idée de la faire en salé

Alberie26 22/10/2012 23:39

Une merveille ta brioche :) bravo ! bize !

Titenoon 18/10/2012 20:58

Excellente cette brioche salée!

gourmandelise 17/10/2012 10:04

Très bonne idée cette brioche salée!
Elle doit etre délicieuse!

Doria 15/10/2012 22:02

C'est une excellente brioche que j'ai pris grand plaisir à déguster !
Très bonne soirée en ce lundi,
Bisous, Doria