Jambalaya et disgrâce de l'ail

Publié le par Cécile

ail1.jpgUn vampire, long être blafard, cape rouge sur le dos, avance langourousement mais résolument vers moi, pauvre créature au sang frais...C'est extrèmement caricatural, mais que faire dans ce cas là???? ... de l'ail, de l'ail!!! Aliment primordial pour sa défense, c'est surtout un aliment qui fut tour à tour aimé puis détesté. A l'évidence, revenu en grâce  de nos jours, l'ail fut méprisé pendant des siècles...Mais pourquoi cette disgrâce car l'on disait pourtant à la fin du 15ème siècle, et cela nous semblera curieux, de laisser les oignons, échalotes et ails "aux mugueteurs de dames pour leur donner plaisante alaine." Curieuse pratique de séduction pour un "mugueteur" qui est donc un dragueur, un séducteur!
Dans la cuisine médiévale l'ail est traîté à l'égal des épices exotiques, mais la Renaissance puis à l'âge classique, époques où le raffinement des moeurs s'affirment, le chassent de leur cuisine et lui préfèrent à la rigueur, des bulbes moins vulgaires comme la ciboule, l'échalote ou la rocambole.Pourquoi déteste-on peu à peu l'ail? C'est à cause de ses effets pervers sur l'haleine que l'on redoute. Henri IV détonne lorsqu'il arrive dans un Paris raffiné avec ses traditions culinaires gasconnes et ses odeurs d'ail. Cette dernière n'est donc plus socialement acceptable.
L'odeur a pourtant toujours dérangé. Les romains préconisaient après avoir mangé de l'ail, les baisers fermés, mais au milieu du XVIème siècle, la mauvaise odeur devient quelque chose d'intolérable et l'on préconise de mâcher du persil à la manière d'une chique désodorisante, celui-ci remplace d'ailleurs peu à peu l'ail dans la haute cuisine. Cependant, dans la cuisine humble l'ail conservera son emploi puisqu'il fait partie de ces épices bon marché que tout un chacun peut se permettre d'utiliser.

Est vous plutôt fin nez de la renaissance et de l'âge classique ou amateur de cette épice française comme au Moyen-Age?

La recette que je vous propose et qui évidemment contient de l'ail est fortement inspirée de celle de Jessica de Ma Cuisine Dans Tous Ses Etats et nous a déjà régalé à plusieurs reprises!

DSCN7792.JPGIngrédients pour 4 personnes :
- 2 blancs de poulet
- 2 tranches de jambon
- 250g de crevettes cuites
- 200g de riz
- 2 oignons
- 1 gousse d’ail ou ail surgelé
- 1 poivron vert
- 1 poivron rouge
- 2 tomates
- 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
- 2 cuillères à soupe de concentré de tomate
- 1 cuillère à café de paprika
- Curcuma
- Beurre
 
DSCN7796.JPGPréparation :
Faites cuire les blancs de poulet 20 à 25 minutes dans une casserole d’eau bouillante salée.Les égoutter.
Préchauffer le four à 180°C.
Éparpillez le riz dans un plat à gratin. Versez de l’eau par-dessus, de manière qu’elle dépasse le riz d’un bon centimètre.
Mettre au four et laissez cuire 25 à 30 minutes, jusqu’à ce que le riz s’assèche complètement.
Pendant ce temps, hacher les oignons et l’ail.
Les faire blondir dans l’huile d’olive.
Éplucher les poivrons en éliminant les côtes blanches et les couper en lanières.
Les ajoutez au hachis d’oignons.
DSCN7798.JPGLaisser rissoler 10 minutes, sans cesser de mélanger.Je souhaitais que mes poivrons soient tout de même un peu fondant et pas trop croquant.
Couper le jambon en petites lanières et l'ajouter aux légumes, faire revenir encore 5 minutes.
Couper également le poulet en lanières.
Bien séparer les grains de riz et les mettre dans une cocotte sur feux doux avec le poulet, les crevettes décortiquées, le concentré de tomate, le paprika. Poivrez, salez.Saupoudrer de curcuma.
Ajouter les légumes et le jambon à la cocotte.
Mélanger soigneusement et laisser mijoter 2 à 3 minutes.
Couper les tomates en tranches puis les ranger en couche dans le fond d’un plat à gratin beurré.
Verser le contenu de la cocotte par-dessus. Parsemer de noisettes de beurre.
Enfourner pour 10 minutes, le temps de gratiner, à 200°C.
Servir aussitôt.

S'il se passe un moment entre la préparation du jambalaya et la cuisson finale au four. faire d'abord réchauffer 15 minutes le plat avant de le faire gratiner.

Bonne journée!

Publié dans Volaille

Commenter cet article

chef cuistot 10/07/2010 15:27


Bravo pour ce plat aux saveurs mêlées. Et l'ail on adore!


Citron Vert & Bergamote (Martine) 20/06/2010 22:36


Coucou petite Cécile!!
Je ne suis pas bien présente ces derniers temps mais je te suis de près !! Bravo pur tes minis cheescakes ils sont super beaux !!! Bises à vous 2!!
Martine


Milooo 14/06/2010 21:35


Hmmmm tes photos sont une véritable invitation...à prendre place autour de ta table ( 'fais gaffe quand même qu'on ne se mette pas tous à débarquer, ça ferait du monde !!! looool )
Je n'ai encore jamais fait de jambalaya, grâce à tes explications je vais peut-être oser enfin me lancer ^^'
Merci pour le partage, ça fait envie !!! Bisous :)


petitegentiane25 14/06/2010 08:57


on adore l'ail alors ce jambalaya a tout pour nous séduire aussi !


krystele 14/06/2010 07:18


kikou c'est moi
voila, j'ai pris mon vélo pour pédaler jusqu'à ton blog
je viens te souhaiter une très bonne journée
......................_
...,--............