Gratin dauphinois et tournedos sauce speculoos: une pièce du "Boucher"

Publié le par Cécile

Pour continuer sur la lancée du petit repas que j'ai réalisé le 14 juillet, je vous propose le plat que j'ai cuisiné, plutôt traditionnel, cuisine à laquelle je ne suis pas du tout habituée. Petite note d'"exotisme" tout de même : la sauce au speculoos dont la recette vient de chez Eliane et de son très appétissant blog : Parfum de Campagne. Alors que le speculoos est plutôt une denrée du nord, de ma région, j'ai accompagné cette pièce de viande d'un gratin dauphinois, région plutôt au sud...C'est le choc des régions et des saveurs pour le plus grand bonheur des papilles!

http://moteur.musenor.com/images/hazebrouck/g1616083.jpg De plus, ce plat me permet d'évoquer un tableau méconnu, qui se trouve dans un musée de ma région : le musée des Augustins, à Hazebrouck, qui présente entre autre des oeuvres des Pays-Bas méridionaux : Il s'agit du Boucher de Franz Werner Van Tamm, dit Dapper. A la fois scène de genre flamande dans sa partie supérieure avec le portrait très vivant du boucher et nature morte dans sa partie inférieure avec l'étal de boucherie, ce tableau accroche le regard du spectateur.Toutes ces pièces de boucherie compte finalement plus aux yeux du peintre que le boucher lui-même qui devient un élément purement décoratif.  
Le Boucher, Franz Werner Van Tamm, dit Dapper, fin 17ème-début 18ème siècle, Musée du Couvent des Augustins, Hazebrouck

Le personnage principal dans ce tableau est véritablement la nature morte qui donne toute sa puissance au tableau par l’amoncellement des viandes, traité dans des rouges somptueux qui retranscrivent admirablement les matières.
Le sentiment morbide qui peut surgir au premier abord devant cet amoncellement, mort et découpé, disparaît devant la valeur décorative de ce tableau. La nature morte « végétale », secondaire dans la trâme de l'oeuvre présente dans un plat en étain, une composition de divers fruits (pommes, mûres, cerises ou pêches) et égaye la composition. Elle apporte de la douceur à cette scène plutôt abrupte. L’autre nature morte, principale celle-là, présente une grande variété de viande, à la fois de la volaille et du gibier. L’auteur a tenu par cette diversité à montrer son talent dans la représentation réaliste des éléments qu’il s’agisse de fruits ou de pièces de boucher, de volatiles à plumes ou de gros gibiers déjà dépecés et découpés.
Et chez vous, quelle réaction provoque ce tableau? Dégoût? Intérêt? Fascination? Admiration?
Observez l'oeuvre et laissez vous happer par la toile...

TOURNEDOS SAUCE SPECULOOS :

DSCN0642.JPGRevenons à la recette de tournedos sauce speculoos. J'ai divisé les quantités de sauce par deux et malgré cela, il nous en ait resté pas mal...Si vous n'êtes pas de gros mangeurs de sauce, diminuez encore les quantités!J'ai également légèrement modifié la recette et changé le mode de cuisson de la viande.
Pour deux personnes :
Ingrédients :

- 2 tournedos
- 1/2 échalote
- 1/2 oignon
- 1/2 cube de bouillon de boeuf (Pour moi, 1/2 cuillère à café de fond de veau)
- 60 ml de vin rouge
- 150 ml d'eau bouillante
- 4 spéculoos
- poivre, et sel
- une noisette de beurre

Préparation :
Mixer grossièrement oignon et échalote.
Mixer également les speculoos.
Dans une poêle, faire fondre une noisette de beurre, puis faire revenir oignon et échalote 10 minutes environ à feu moyen.
Ajouter ensuite le vin, l'eau bouillante et le fond de veau. Laisser réduire 10 minutes à feu moyen.
Pendant ce temps faire griller les tournedos sur une poêle adaptée. Saler et poivrer.(Veiller à ne pas trop le faire cuire...)
Ajouter les speculoos mixé et laisser mijoter 2 minutes à feu doux.Bien mélanger.
Ajouter un peu d'eau chaude, si la sauce est trop épaisse.
Enlever la barde de lard gras des tournedos et dresser dans l'assiette.
Napper le tournedos de deux a trois cuillères de sauce spéculoos

GRATIN DAUPHINOIS :

DSCN0639.JPGQuand au gratin dauphinois, c'était la première fois que j'en faisais et ma fois, ce n'est pas la dernière fois, c'était délicieux! Je l'ai fais un peu au pif d'où des quantités approximatives...
Pour deux personnes :
Ingrédients :

- 6 pommes de terre moyennes à chair rose pour moi
- Environ 500 ml de lait demi-écrémé
- Ail
- Muscade en poudre
- Sel et poivre
- Crème liquide entière
- Herbes de Provence

Préparation :
Faire bouillir le lait avec l'ail, la muscade, le sel et le poivre.
Pendant ce temps, éplucher les pommes de terre, les couper en rondelles assez fines. Les laver. (Ne pas les essuyer!)
Les pocher 10 minutes dans le lait.
Danger! Il est possible que la casserole attache à ce moment de la préparation.
Répartir les pommes de terre (sans le lait) dans un plat allant au four (pour moi deux ramequins à crème brûlée).
Verser la crème liquide par dessus sans trop les noyer.
Faire un tour de moulin à herbes de Provence sur chaque ramequin.
Mettre au four à 200°C pour Environ 45 minutes.

Bon appétit!

Publié dans Boeuf

Commenter cet article

Les délices de Nathalie 26/07/2010 19:34


Mmmmmm ! J'en tombe à la renverse tellement ça a l'air bon ...


domi 22/07/2010 20:48


Voilà ce qui arrive quand on fait une recette avec son coeur , amour et ses produits habituels, il en sors cette petite merveille, bravo ma belle et bonne journée. PS: pour le tableau j' hésite
entre intérêt et....


la fée réglisse 20/07/2010 16:29


yessss !
enfin la vraie recette du gratin dauphinois et pas un simple gratin de pommes de terre, félicitations ;o)
et super sympas cette idée de sauce aux spéculoos, j'adore !


Cécile 20/07/2010 16:34



Merci beaucoup! j'ai fait mon gratin un peu comme ça au pif, avec les souvenirs que j'en avais! je suis contente qu'il te plaise!



Virginie d'Une Pincée de Gourmandise 20/07/2010 15:13


Encore une petite note d'originalité avec cette petite sauce aux spéculoos. Et quelle bonne idée ! C'est vrai que c'est tellement les spéculoos qu'on en mettrait partout.
Bonne journée, bizz


Anne 20/07/2010 09:35


J'essayerai la sauce speculoos...
Anne