Financiers coco/pralin pour de gourmands "Mangeurs de patisseries"

Publié le par Cécile

Vous n'avez jamais eu envie de manière irrésistible, irrasible, insatiable, irréversible d'une pâtisserie? Ne me dites pas non, la bloggosphère culinaire est envahie de cuisinières, de lectrices gourmandes! Alors je pense que tout le monde peut comprendre le dilemme qui parfois m'anime : l'envie de manger des patisserie à n'importe quel moment de la journée...ou de la nuit! ça en devient une torture et chaque met devient insipide jusqu'à ce que j'ai pu déguster l'objet de mon désir de gourmandise...Je pense que ces deux enfants représentés sur le tableau font partie de ces amateurs de sucreries et que eux aussi savent, à leur regard et à leur mine réjouie, quel plaisir c'est de se délecter d'un dessert, d'une pâtisserie.

http://www.insecula.com/PhotosNew/00/00/06/90/ME0000069000_3.JPG
Bartolomé Esteban Murillo, Mangeurs de patisseries, ancienne pinacothèque de Munich, huile sur toile, entre 1670 et 1682.

J'ai déniché ce tableau à l'occasion de vagabondages artistico-historico-culinaires et il illustre parfaitement le thème du jour! Ces "Mangeurs de pâtisserie" de Bartolomé Esteban Murillo m'ont immédiatement parlé! Cet artiste, peu connu du grand public, peintre baroque espagnol du XVIIème siècle est pourtant, aux côtés de Francisco de Zurbaran et de José de Ribera un des principaux représentants du Siècle d'or en peinture.
Murillo, contrairement à beaucoup de ses compères qui voyageaient à l'étranger pour se former et forger leur culture artistique, n'a jamais quitté sa ville natale, Séville, ni reçu de commandes du roi d'Espagne. C'est pour cela que vous ne le connaissez pas! Il n'a pas su faire sa cour auprès des Grands d'alors qui l'auraient brillemment fait passer à la postérité.

A l'image de ces deux petits gourmands, il est renommé pour ses portraits d'enfants pauvres. En effet, au regard de leurs pauvres haillons et habits rapiécés, les pâtisseries qu'ils dévorent avec délice sont loin d'être leur quotidien! Cependant, et c'est ça qui fait l'originalité du peintre par rapport à ses compères, il les représente sans commisération, sans pathos, il donne même à cette image de pauvreté, un aspect aimable et bienfaisant qui se rapproche des principes chrétiens où pauvreté rime avec vertu. Ce qui frappe le spectateur n'est justement pas la misère des deux enfants mais leur attitude et l'atmosphère de bonheur qui s'en dégage. Ils partagent un moment de bonheur simple et nous en font profiter. L'accent est mis par le biais de la lumière à la fois sur leur visage en pleine délectation, très expressifs, sur leurs yeux pétillants de plaisir et sur les jambes de l'enfant au premier plan qui insistent sur leur pauvreté et sur le fait que ce festin est inattendu mais n'en est que plus délectable!

J'espère que cette petite histoire vous a plu autant que le délice que je vous propose aujourd'hui nous a ravi!
Je l'ai réalisé il y a quelques mois pour un gouter entre gourmandes mais gourmettes et ce dessert nous a véritablement séduit! La noix de coco et le pralin sont deux alliés de choc en patisserie!
Photo-Oeuvre-3-0043.JPGVoilà, sans plus tarder, la recette :
Ingrédients :
- 100 gr de beurre demi-sel
- 120 gr de sucre en poudre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 50 gr de farine
- 40 gr de noix de coco
- 40 gr de pralin
- 4 blancs d'oeufs
Photo-Oeuvre-3-0047-copie-1.JPGPréparation :
Préchauffer le four à 150°C.
Faire fondre le beurre.
Dans un saladier, mélanger le sucre en poudre, le sucre vanillé, la farine, la noix de coco et le pralin.
Battre les 4 blancs d'oeuf rapidement à la fourchette pour obtenir un liquide mousseux et l'incorporer à la préparation.
Bien mélanger.
Répartir la préparation dans des moules et faire cuire 20 minutes environ.(Cela dépend de votre moule et du four.)
Laisse refroidir quelques minutes avant de démouler et quelques minutes en plus avant de les savourer!
Bon appétit!

Commenter cet article

domi 12/05/2012 20:21

Un bouillon de culture et une pâtisserie gourmande c'est le top gourmand sur ton superbe blog....

Miss Bretzel 09/05/2012 14:13

Quel beau parfum, j'aurai adoré! Puis ils sont très beaux!

Miss Calou 09/05/2012 14:03

Je t'en piquerai bien un en passant.Bises.

alberie26 06/05/2012 23:44

je t'en pique avec plaisir :) bize !

Macaronette 06/05/2012 19:36

Trop gourmand, je note c'est un gâteau que je fais relativement souvent et je suis preneuse de toutes ces variantes
Bises